Nouveau succès pour le Temps suspendu

Le groupe Le Banquet du Roy dans l’église de Beaulieu, accompagné, pour la présentation, par Lucile de Trémiolles (à gauche).
© Photo NR


L’association Le temps suspendu a organisé, avec succès, le week-end dernier, trois concerts : un vendredi dans l’église de Chaillac ; samedi dans celle de Beaulieu et dimanche dans celle de Saint-Benoît-du-Sault. Ces concerts qui ont attiré un très large public se sont déroulés dans le respect des mesures barrières.

« Ce festival qui a lieu depuis plusieurs années dans la région de Saint-Benoît-du-Sault s’est déroulé sur trois jours. Il fait suite à celui de l’été dernier au cours duquel cinq concerts avaient eu lieu », a indiqué Lucile de Trémiolles.
La directrice du festival ne cachait pas sa satisfaction ; ces concerts ont été très appréciés par un public généreux en applaudissements.

À Chaillac, le concert a été animé par l’ensemble La Rêveuse dans le cadre d’un programme autour de Haendel sur une musique italienne du XVIIIe siècle. À Beaulieu, c’est le groupe Le Banquet du Roy qui a proposé un programme sous forme d’un concert théâtralisé, musical et métisser Orient-Occident.

« C’est le récit d’un franciscain parti d’Espagne pour Jérusalem le 14 août 1588. Vu le nombre de personnes inscrites, un concert a eu lieu dans l’après-midie et un autre le soir », a précisé Lucile de Trémiolles. À Saint-Benoît-du-Sault, le festival s’est terminé par l’histoire de Jephte, un oratorio de G. Caissimi avec des œuvres de Monteverdi et de Falconieri, sur des musiques du XVIIe siècle italien.

Mairie de Chaillac (36)